Tirage au sort des poules de l’Interco !

Mise à jour :

Le tirage au sort vient d’être dévoilé… Et nous aurons le redoutable honneur de rencontrer le comité d’Ile-Et-Vilaine. Un beau tirage pour notre premier participation. La Seine-Et-Marne complète une poule dans laquelle notre objectif sera de terminer second pour disputer les places de 5 à 8.

Allez la Yaute !

La qualification était espérée, elle était même attendue depuis le tirage au sort de la phase Interrégionale…

Elle est devenue une réalité, enfin.

Il y a 4 ans, la Yaute avait touché du doigt (un peu par hasard) la qualification pour le deuxième tour de l’Intercodep. A Valence, nos joueurs s’étaient en effet inclinés par le plus petit des écarts (8/7) contre la grande Isère… Et contre toute attente.

… Il y a deux ans, et à domicile cette fois, La Yaute réussissait l’impensable : se qualifier (malgré la présence de l’intouchable Rhône) en classant 2ème. La phase Interrégionale nous avait réservé un bien joli tour : ni plus ni moins que 3 des meilleurs comité de France. Une place de 4ème satisfaisante mais qui nous laisse à la porte du championnat de France…

… Qu’à cela ne tienne, deux ans plus tard, et fort de l’expérience accumulée, nos jeunes se qualifient enfin pour la grande, la vraie, la belle phase finale. Une place de finaliste arrachée pour une phase finale où seuls 12 départements se retrouveront. Les 25 et 26 mai, à Arnas (69), C’est le début d’une autre découverte, de celles qui nous nous feront grandir encore un peu plus.

Sur le terrain, nos jeunes ont du “batailler” ferme pour y parvenir. Après une première rencontre très sérieuse contre le Jura (39) qui a vu la Yaute l’emporter aisément sur le score de 14-1, la qualification se jouait contre un autre département de Franche-Compté. Et la rencontre face au Doubs (25) a tourné en notre faveur à l’issue du Mixte Cadet (gagné en 3 sets accrochés). Vainqueurs 9 à 6 sur l’ensemble des matchs, nous pouvions savourer une qualification difficile mais méritée au regard de notre progression depuis ces dernières années. La défaite “anecdotique” 13/2 (sévère mais juste) contre nos voisins du 26-07 nous permet de bien garder les pieds sur terre. Il s’agira d’aller à Arnas, conscient de notre niveau mais avec une farouche volonté de déjouer quelques pronostiques et pourquoi pas, créer quelques surprises.

Si la présence de notre département à la phase finale du championnat de France n’est pas une fin en soi, elle n’en représente pas moins un accomplissement : le résultat de plusieurs années de travail dans les clubs, auprès des plus jeunes. Un travail quotidien dont nous pouvons (et devons) être fiers et qui doit nous porter un peu plus loin dans nos rêves.